Kegaska
La Romaine
Chevery
Harrington Harbour
Tête-à-la-Baleine
Mutton Bay
La Tabatière
Pakua Shipi
Saint-Augustin
Vieux Fort
Rivière-Saint-Paul
Middle Bay
Brador
Lourdes de Blanc Sablon
Blanc Sablon
Les espèces sauvages
Végétation
Poissons
Oiseaux de mer
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Par voiture et traversier
Par avion
Par motoneige
Kayak
Randonnée
Camping sauvage
Cueillir de fruits sauvages
Excursions en bateau
Observation de baleines
Pêche et chasse
Observation d'icebergs
Observation d'oiseaux
Véhicules tout terrain
Motoneige
Raquette et ski de fond
Pêche sur glace
Festivals d’hiver
Portrait de la région
Nos Villages
Histoire
Culture et patrimoine
Informations pratiques
Foire aux Questions
Témoignages
Musées
Boutiques
Événements
Hébergement
Pourvoiries
Restaurants
Suggestions de circuits
Forfaits sur mesure
  Accueil   English
Nous joindre
Actualités
À propos de nous
Livre des visiteurs
Vidéo
Savez-vous?
La Basse-Côte-Nord est aussi appelée le paradis de la Motoneige. Il faut le vivre pour le croire. Ne manquez pas ce Rendez-vous.
Planifiez votre voyage > Les grands espaces > Kayak Print this page
Voile, Kayak et Canot
VOILE ET KAYAK DE MER Kayaks
Des Kayaks

La voile et le kayak de mer – voilà des moyens hors du commun pour découvrir un nouveau coin de la planète. La Basse-Côte-Nord, c’est 375 kilomètres (233 milles) de littoral où côtoyer d’étranges oiseaux de mer, des baleines, des icebergs millénaires. Toutes ces petites îles, ces baies protégées, ces paysages sauvages font de la Côte le paradis de la pagaie ou de la voile pour les esprits aventureux.

C’est, cependant, un territoire pour experts du kayak. En ce moment, on ne trouve aucun club de voile ni aucune pourvoirie locale de kayak sur la Côte.

Toutefois, plusieurs pourvoiries d’autres régions y organisent des excursions de kayak. Par ailleurs, certains groupes d’amateurs de kayak, après recherche et munis d’informations glanées auprès des résidants, se risquent à le faire par eux-mêmes.

Pour les amateurs de voile, la plupart des communautés sur la Basse-Côte-Nord offrent des havres naturels où s’ancrer et plusieurs disposent de quais fédéraux ou communautaires où s’accoster. Il suffit, à l’arrivée, de vérifier auprès d’un habitant des lieux quels sont les emplacements d’amarrage à la disposition des visiteurs.

CANOT ET KAYAK EN EAU CALME ET EN EAU VIVE

Les lacs et les rivières d’eau vive ne manquent pas pour les fervents de canot et de kayak – en particulier la rivière Natashquan, la rivière La Romaine (rivière Olomane), et la rivière Petit Mécatina. Des routes longues parfois de centaines de kilomètres font de cette région un incontournable pour les expéditions de canot et de kayak dans l’arrière-pays.

Considérations pratiques essentielles à une bonne préparation d’expédition :

  • Tous les pagayeurs et navigateurs de plaisance sur la Basse-Côte-Nord doivent avoir de l’expérience et être complètement autonomes en termes de matériel, d’équipement d’urgence et de provisions. Bien sûr, la Garde côtière canadienne peut lancer des recherches et des opérations de sauvetage dans cette zone, mais c’est là une région éloignée et les sauveteurs mettent en général un bon moment à atteindre les gens en détresse. Pagayeurs et navigateurs devraient emporter de puissants appareils radio VHF et des téléphones par satellite (GSN) pour pouvoir appeler à l’aide, les téléphones cellulaires n’étant souvent d’aucun secours sur la Côte.
  • On trouve dans chaque village, soit au maximum à trois ou quatre jours de distance, nourriture et équipement de base. Les amateurs de kayak n’ont donc pas à s’équiper pour tout le voyage.
  • La période de juin à août est la meilleure pour pagayer le long de cette côte. Cependant la météo est changeante, alors, ayez ce qu’il faut pour affronter pluie et brouillard. Les amateurs de kayak de mer devraient prévoir quelques jours de plus pour patienter dans l’attente d’une accalmie avant de traverser les zones sans protection de la côte.
Kayak de mer
Kayak de mer
    • Les mouches noires et moustiques sont détestables par temps calme. Munissez-vous de vestes ou capuchons moustiquaires, avec ample provision d’antimoustiques en spray ou en lotion.
    • La température de l’eau est extrêmement froide dans le Golfe du Saint-Laurent. L’hypothermie se met rapidement de la partie si vous y tombez. Ayez des vêtements protecteurs et tout le matériel d’urgence pour vous réchauffer. D’épaisses combinaisons de plongée, étanches ou non, sont de mise.
    • Les amateurs de kayak de mer ou de voile devraient vérifier les tables de marées avant de s’embarquer. Des courants forts se forment parfois entre les îles. Cependant, les coins abrités ne manquent pas entre les villages; vous pourrez vous y reposer.
    • Il y a abondance de sites de camping ou de zones s’y prêtant. Veuillez respecter l’environnement, laissez-le dans un état impeccable en respectant les règles du camping sauvage Sans trace. Ramenez tous vos détritus dans des sacs pour en disposer à votre retour. Quand l’été est sec, il y a risque de feu de forêt; alors, soyez prudent quand vous faites des feux.
    • N’ayez pas peur de demander des renseignements aux gens de la place – ils aiment voir de nouveaux visages et, en principe, ils vous apporteront toute l’aide qu’ils peuvent.
EXCURSIONS D'AVENTURE ORGANISÉES Kayak proche d'un iceberg
Kayak proche d'un iceberg
INFORMATIONS DE VOYAGE ET AUTRES
SITES WEB UTILES
Envoyer à un ami - Nos partenaires et liens utiles - Crédits - Carte du Site Web
Copyright © 2007 Tourisme Basse-Côte-Nord. Tous droits réservés.